It looks like you are using an older version of Internet Explorer which is not supported. We advise that you update your browser to the latest version of Microsoft Edge, or consider using other browsers such as Chrome, Firefox or Safari.

Avoir une sclérose en plaques (SEP) n’implique pas forcément l’arrêt du travail. Si vous n’éprouvez pas de gêne incompatible avec votre activité, continuer à travailler ne peut être que bénéfique. 

Continuer à travailler avec une SEP

Le travail est important pour l’équilibre psychologique et les interactions sociales dont nous avons tous besoin.

La SEP est une maladie complexe et imprévisible qui peut avoir des effets variables sur la capacité d'une personne à travailler. De nouveaux symptômes ou la survenue d’une poussée pourraient vous faire vous demander si vous pouvez continuer à travailler. Ne prenez pas de décision hâtive cependant. Il existe de nombreuses solutions pour vous aider à gérer vos symptômes, aménager votre poste ou votre temps de travail.

jeune caissière qui travaille avec sa SEP

Un conseil : faites une auto-évaluation. 

  • Cela veut dire se poser des questions importantes et nécessaires. 
  • Cataloguez vos symptômes, notez leur impact sur vos performances au travail. 
  • Identifiez vos connaissances et compétences professionnelles. 
  • Déterminez ce que vous aimez dans votre travail. 
     

Adapter les conditions de travail à la maladie

Si vos symptômes s’aggravent, il est toujours possible d’exprimer vos difficultés auprès du médecin du travail. Il est soumis au secret professionnel et a pour mission d’adapter vos conditions de travail à votre état de santé.

La SEP évoluant le plus souvent par poussées, vous serez amené.e à avoir des arrêts de travail intermittents plus ou moins longs. Votre médecin pourra demander une reprise à temps partiel thérapeutique pour une durée limitée, qui devra être validée par votre employeur et le médecin conseil de l’assurance maladie. N’hésitez pas à solliciter une visite de pré-reprise à l'emploi lorsque vous êtes encore en arrêt maladie. Outre le fait de vous rassurer à quelques jours de votre reprise, cette visite peut prévoir des mesures d'adaptation du poste et du temps de travail.

Si une reprise de l’activité professionnelle semble difficile, contactez la maison départementale des personnes handicapées (MDPH) de votre département pour demander le statut de travailleur handicapé ou un dossier de reclassement professionnel. 
 

discussion entre deux collègues sur la SEP

Le travail peut servir à des fins économiques, sociales et psychologiques. Il offre la possibilité de nouer des relations sociales ou de développer un sentiment d'accomplissement. Mais attention à ne pas utiliser toute votre énergie au travail, votre vie personnelle ou familiale sont tout aussi importantes.