It looks like you are using an older version of Internet Explorer which is not supported. We advise that you update your browser to the latest version of Microsoft Edge, or consider using other browsers such as Chrome, Firefox or Safari.

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie inflammatoire du système nerveux central (SNC). Ce dernier est composé du cerveau, de la moelle épinière et des nerfs optiques. Différents types de cellules existent dans le SNC.  

Quels sont leurs rôles ? Les neurones sont responsables de la transmission des signaux nerveux (l’information entre le cerveau et le reste du corps) tandis que les oligodendrocytes produisent une enveloppe protectrice et isolante, la gaine de myéline, autour des axones (= prolongements des neurones).

Dans la SEP, les cellules du système immunitaire pénètrent la barrière protectrice du SNC et attaquent et détruisent la gaine de myéline. On parle de démyélinisation. Cette démyélinisation entraîne des perturbations dans la transmission de l’information depuis le cerveau vers les différentes parties du corps, ainsi qu’une neurodégénérescence (une perte des axones qui ne sont plus protégés).

La nature et le degré de sévérité des symptômes varient d’une personne à une autre et dépendent de la zone du cerveau ou de la moelle épinière touchée.

Les premiers signes de la maladie se présentent sous forme de symptômes très divers, survenant seuls ou associés, de façon brutale ou progressive. On peut citer les troubles moteurs et visuels, ainsi qu’une fatigue intense. Parmi les autres symptômes les plus courants de la SEP, on trouve également : la douleur, les troubles cognitifs (attention et/ou mémoire) et la dépression.

Partagez avec d’autres

patients et aidants

Sur la page Facebook SEP et Vous